Nos Histoires

Simone Awards 2020
Rencontre avec Christine Janin

L’Association À Chacun Son Everest! accompagne des enfants atteints de cancer ou de leucémie et des femmes en rémission de cancer du sein, pour les aider à affronter la phase délicate de l’après-cancer et qu’ils puissent retrouver confiance en eux. Christine Janin, fondatrice d'À Chacun Son Everest! et lauréate des Simone Awards 2020, nous parle de la mission de l'association.

Christine, quel a été votre parcours avant de fonder À Chacun Son Everest! ?

Je suis médecin et alpiniste. La médecine m’a tout permis, notamment d’atteindre le toit du monde, le sommet de l’Everest, en octobre 1990. Au fil des années qui ont suivi, j’ai eu la chance de faire des rencontres importantes, qui m’ont amenée à réfléchir aux difficultés rencontrées pour gravir un sommet et à ce parallèle avec la maladie. En 1994, j’ai donc décidé de créer À Chacun Son Everest!.

Parlez-nous de l’association.

Cela fait 25 ans que je suis engagée à utiliser ce message puissant, cette symbolique forte pour les femmes et enfants que nous recevons qui souffrent de cancers. Leurs parcours, si différents soient-ils, sont des Everests, et nous les aidons à en redescendre. C’est une étape compliquée puisque l’image que les malades ont d’eux-mêmes a changé et les regards qui leur sont portés sont différents. Ils ont souvent peur de la rechute, ils ont perdu confiance en eux et ils sont fatigués. C’est là que nous intervenons, en accompagnant cette phase de “l’après”. Ce sont généralement les hôpitaux qui me confient les enfants. Nous accueillons des groupes de 16 enfants ou de 12 femmes, entourés d’une équipe de médecins infirmières, animateurs, et intervenants divers (photographe, cuisinier...) pour accompagner cette étape. Cela demande beaucoup d’organisation. C’est une énorme cordée et surtout une grande aventure humaine.

Que propose l’association à ces personnes malades ?

Dès 1994, nous avons mis en place des séjours d’une semaine pour enfants malades, à Chamonix. Nous avions alors déjà cette volonté de les aider à passer de « l’enfant malade » à « l’enfant conquérant » en les faisant marcher, grimper, partager avec d’autres enfants dans la même situation et quitter le cocon familial. Pour les 20 ans de l’association, nous avons ouvert aux femmes en rémission de cancer du sein. Nos séjours reposent sur la bienveillance. Il y a beaucoup de rires et aussi quelques pleurs. Nous proposons, pour ces femmes aussi, des activités physiques comme la marche, l’escalade et le yoga, mais également des activités plus spirituelles telles que la sophrologie ou encore la méditation. Il y a aussi un accompagnement psychologique destiné à réhabiliter l’âme de la personne malade. L’association est là pour aider chaque personne à réhabiliter son âme, la rendre fière et légère de ce qu’elle a vécu, et lui permettre de transformer cette épreuve en une force. En tout, depuis la création d’À Chacun Son Everest ! nous avons déjà accompagné 4 561 enfants et 1 200 femmes.

Que vous inspire le prix Simone Awards ?

Je suis très touchée de recevoir ce prix. C’est pour moi une forme de reconnaissance et de partage. Je dirais même que c’est une véritable mise en valeur du travail qui est fait pour les enfants et pour les femmes d’une part, et d’autre part pour toutes les personnes impliquées dans l’association. Ce sont des personnes entièrement dévouées à la cause, engagées et fières de l’être. Cette reconnaissance de leur engagement à nos côtés est un cadeau pour nous tous. Vous me donnez un prix mais, pour moi, c’est aussi une manière de les remercier. Je suis d’autant plus honorée de faire partie des gagnantes aux côtés d’autres femmes, à un niveau international.

Comment le prix Simone Awards permettra-t-il de contribuer à la mission d’À Chacun Son Everest! ?

Le prix Simone Awards permettra tout d’abord d’aider à poursuivre l’accueil de ces femmes et enfants. Nous offrons des séjours réparateurs pour accompagner cet « après-cancer ». Nous les aidons à retrouver un second souffle et un nouvel élan de vie, à retrouver cette énergie de vivre. Nous faisons en sorte qu’ils ne se sentent plus jamais seuls et restons toujours en lien avec tous ... Quoi de mieux qu’un joli message pour traduire cette action. Pour finir, je voulais donc vous citer le témoignage d’Isabelle « Je suis arrivée ne sachant pas où j'allais, je repars en sachant qui je suis ! Ce séjour m'a révélée, m'a emportée sur mon nouveau chemin de vie. »

Pour visiter le site du Château de Pommard, vous devez avoir au moins 21 ans.
En navigant sur notre site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et politique de confidentialité.