Nos Histoires

GRANDIR ET APPRENDRE AU CHATEAU DE POMMARD : RENCONTREZ SABRINA

Sabrina, parlez-nous de vous. Quel a été votre parcours jusqu’à présent ?
Je connais le Château de Pommard depuis très longtemps, ma mère était Cheffe à La Table du Château sous l’ère Giraud, le précédent propriétaire. J’ai fait une Licence de Lettres, Langues et Civilisations Étrangères ; j’ai ensuite travaillé dans la restauration et suis partie explorer l’Angleterre. J’ai également enseigné le Français comme langue étrangère en Espagne. J’ai voulu, par la suite, faire un métier un peu plus manuel. Un jour, j’ai décidé de participer à des vendanges. J’ai ensuite commencé à travailler activement dans les vignes, d’abord chez Bouchard à Meursault, puis j’ai passé mon diplôme à l’École Viticole de Beaune. J’ai rejoint le Château très récemment, au mois de février. 

Quels ont été les challenges au sein du Clos lors de cette année très particulière ? 
La superficie du Clos… Le plus gros challenge sur une année comme 2020 consiste à suivre le développement de la vigne, d’arriver à suivre le rythme imposé par la Nature. Cette surface, qui peut sembler modeste, ne l’est pas en réalité et nécessite un travail intense et permanent, surtout cette année où la vigne est très vigoureuse en raison de la météo. Les trois semaines d’avance de la Nature nous poussent à courir après elle, malgré le confinement ! 

La biodynamie a-t-elle modifié votre manière de travailler au quotidien ? 
À un niveau personnel je suis très sensible à l’écologie : je me soigne avec des huiles essentielles, je n’achète pas ou peu de produits chimiques pour les tâches ménagères, je trie mes déchets… Toutes ces valeurs me parlent à un niveau personnel et je les retrouve aujourd’hui dans mon travail, dans ce respect de la planète et de la terre qui est central pour nous. Je dois dire que ce n’est pas le cas dans tous les domaines, et que cela peut être même effrayant sur le plan sanitaire de passer dans des rangs de vignes après certains traitements chimiques. Apprendre à découvrir cette nouvelle manière de travailler est un grand plaisir jour après jour. De manière générale, j’aime apprendre de nouvelles choses. En arrivant au Château, j’ai par exemple appris un nouveau mode de taille, la méthode Guyot-Poussard ! 

Comment la récolte s’annonce-t-elle cette année ?
Il y a beaucoup de raisins cette année, et les baies sont très belles, tout s’annonce pour le mieux. Il peut toujours y avoir de la grêle, beaucoup de facteurs peuvent mettre en danger la récolte mais pour le moment nous sommes optimistes !

Comment voyez-vous votre futur au sein du Château de Pommard ? 
J’ai encore beaucoup de choses à apprendre, de gestes à répéter et je suis très heureuse de pouvoir le faire ici avec toute l’équipe. Aujourd’hui le travail des ouvriers viticoles est mieux valorisé, nous avons la chance de pouvoir apprendre et mieux comprendre ce que nous faisons, notamment à travers des formations et à l’expérience de nos collègues !

Pour visiter le site du Château de Pommard, vous devez avoir au moins 21 ans.
En navigant sur notre site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et politique de confidentialité.