Nos Histoires

Travailler au coeur du Clos Marey-Monge

Paul, parlez-nous de vous. Quel est votre rôle au sein du Château de Pommard ? Et quel a été votre parcours avant d’arriver ici ?


J’ai travaillé pendant 11 ans à Pommard chez d’autres vignerons avant de rejoindre le Château, initialement pour une saison. Nous nous sommes bien entendus avec Emmanuel Sala, il m’a demandé de rester. Au cours de mes expériences précédentes, j’avais notamment géré une équipe d’une centaine de personnes, et cela m’avait vraiment plu. J’ai travaillé également dans le Sud et à Mâcon, ce qui m’a permis de beaucoup apprendre sur la viticulture. Je suis donc aujourd’hui Chef de Culture du Château de Pommard.



Comment votre équipe est-elle organisée ? Quels sont les rôles de chacun pour permettre au Clos Marey-Monge de s’épanouir pleinement ?


Le Clos demande un réel travail d’organisation, et on le remarque particulièrement cette année. Nous avions trois semaines de précocité sur la vigne et nous pensions être en avance au sortir du printemps ; mais nous réalisons que ce n’est pas tout à fait le cas. Les 20 hectares de vignes représentent un travail énorme ! L’équipe évolue constamment : nous étions 16 la semaine dernière par exemple, dont 8 permanents. L’essentiel est d’identifier les sensibilités de chacun, pour répartir au mieux les tâches entre les différents membres de l’équipe.



Parlez-nous du Clos Marey-Monge, quelles sont les particularités de ce vignoble ?


Tout pousse en même temps dans le Clos, particulièrement sur cette année très précoce. Cela donne l’impression de ne jamais avoir fini. Il y a toujours quelque chose à faire. Dans de nombreuses parcelles, la vigne est très vigoureuse, très sensible, fragile et nécessite une grande attention, notamment les 5 hectares de vignes fraîchement plantées dans la parcelle Émilie. La taille est un temps fort sur le Clos, particulièrement depuis que nous avons changé notre méthode de taille. Nous avons fait un gros travail d’ébourgeonnage également cette année pour respecter les vignes plus âgées. 



Quels sont les principes de la biodynamie que vous appliquez tous au quotidien ?


J’avais déjà travaillé avec les cycles de la lune dans mes précédentes expériences mais j’ai vraiment découvert la biodynamie au Château de Pommard. On apprend tous les jours à travailler en suivant ces principes, dans la pratique comme dans la théorie, notamment avec les membres de l’équipe qui sont plus sensibles et curieux sur ce sujet.



Que souhaiteriez-vous partager avec nous au sujet de l’équipe des vignes du Château de Pommard ?


C’est un métier difficile, mais on rigole beaucoup dans le Clos. La surface n’est pas facile à gérer, mais on passe de très bons moments !


Pour visiter le site du Château de Pommard, vous devez avoir au moins 21 ans.
En navigant sur notre site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et politique de confidentialité.