Sols Vivants

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email

Les cinq terroirs bien-aimés qui prospèrent au Clos Marey-Monge sont cultivés depuis deux millénaires. D’abord, par des moines bénédictins et les Ducs de Bourgogne ; puis, à partir de 1726, par les cinq grandes familles du Château de Pommard.

En Bourgogne, on dit souvent que chaque vigne s’enracine dans un sol différent. C’est particulièrement vrai au Clos Marey-Monge, un terrain où dix types de sols différents et cinq magnifiques terroirs s’unissent pour créer nos trois vins – Vivant Micault, Clos Marey-Monge et Simone.

NOS SOLS SONT VIVANTS

Pendant 300 ans, nos sols marneux rouge profonds (un mélange d’argile et de calcaire) ont été cultivés et chéris ; préservés dans le temps, agissant comme un rappel quotidien de l’incroyable diversité de la nature et de la façon dont, guidés par la main d’un vigneron, les sols vivants de notre terre peuvent produire quelque chose d’extraordinaire.

Révélant une grande diversité, même pour la Bourgogne, les sols de chacune de nos cinq parcelles ; Grand Champs, Micault, Les Paules, Chantrerie et Simone ; sont dotés de leur propre identité et personnalité, et d’une voix singulière qui aspire à être entendue. Tout ce que nous avons à faire, c’est de les encourager à s’exprimer à l’unisson.


Des terroirs exceptionnels : Simone, Chantrerie et Grands Champs

Pour permettre aux sols et sous-sols de révéler leur véritable élégance et leur essence, à leur rythme, mais à notre manière, nous sommes en conversion à la biodynamie.

SEPT TERROIRS

Les terroirs de chaque parcelle sont distincts les uns des autres – en apparence comme en contenu ; mais tous tirent leur force d’un calcaire riche en argile formé à l’ère du Jurassique supérieur, il y a plus de 150 millions d’années. Ce passé géologique commun les unit aujourd’hui ; avec l’apport de quelques milliers d’années de vinification traditionnelle bourguignonne, un processus qui a lentement permis d’exploiter, plus encore, la puissance des sols.

« Le Clos Marey-Monge est situé au-dessus du cône de déjection, ou d’alluvion, de la vallée de l’Avant-Dheune, une structure géologique qui offre des conditions de culture du Pinot Noir encore meilleures grâce à un drainage naturel. » 

Samuel Grivaux, Responsable de la Viticulture

TOUT CECI ÉTAIT LA MER

Avec leur propre composition multi-strates ; contenant des marnes, des sols argilo-calcaires grumeleux, des roches calareuses, du limon argileux-calcaire, des galets roulés et des coquilles fossiles marins ; un héritage datant de l’époque où la Bourgogne était une mer tropicale peu profonde ; les ingrédients compactés de chaque terroir offrent quelque chose d’intime aux racines de leurs vignes. Ces vignes qui, à leur tour, produisent un raisin riche de la subtilité, de la richesse et de la minéralité caractéristiques de la Bourgogne ; qui font sa renommée. Ils peuvent avoir une apparence et un goût identiques pour un palais non formé ; mais pour nos vignerons aguerris, les différences dans les cépages de chaque parcelle sont plus que subtiles.


150 millions d’années : On retrouve des fossiles marins autour des sols argileux profonds.

LA BIBLIOTHÈQUE DES VINS

En 2015, nous avons commencé la mise en bouteille de 250 bouteilles du vin de chacun des cinq terroirs du Clos Marey-Monge. Nous procédons de la sorte chaque année afin de recueillir ; conserver et analyser la façon dont chacun des différents sols du vignoble raconte son histoire. Dans quelques années, notre Bibliothèque des vins aura de nombreuses histoires à raconter. Notre objectif au cours des dix prochaines années est d’étudier la viticulture sous sa forme la plus simple ; à partir des sols. Nous voulons comprendre comment ils produisent des résultats si remarquablement différents. La bibliothèque des vins offre également une occasion unique de produire, avec le temps, de petites quantités de vins de terroir uniques.


Mur du Clos : L’un des 27 climats de Pommard, les sols et les vignes du Clos Marey-Monge sont orientés à l’Est pour un maximum d’ensoleillement.

LA SCIENCE ET LES SOLS

En décembre 2016, Emmanuel, Antoine Lepetit de la Bigne, et l’équipe de vinification ; ont invité les autorités géologiques de l’Adama, à analyser l’histoire du paysage, des sols et des sous-sols du vignoble. En creusant en profondeur, et en prélevant des échantillons de sols provenant de plusieurs endroits autour du Clos ; les résultats de l’Adama nous ont éclairés sur la façon dont les sols vivants du Clos s’étaient d’abord créés. La provenance des ingrédients d’origine ; la façon dont le Clos est aujourd’hui divisé en cinq différents terroirs ; ainsi que quand et pourquoi le paysage s’est transformé au cours de plusieurs millions d’années.

L’étude d’Adama a révélé une information absolument incroyable. À savoir qu’il a été reconnu, et révélé que, bien que le Clos Marey-Monge compte cinq terroirs différents, il existe en réalité dix types de sols différents dans le vignoble. Chacun est doté de propriétés physico-chimiques différentes identifiées par l’épaisseur, la texture, la pierrosité. Sur les dix types de sol, trois types ont attiré notre attention. Un sol très épais, avec une texture argilo-limoneuse, sur un lit de dépôts alluviaux à grain fin ; un sol calcaire mince avec une texture sablo-limoneuse sur un lit d’alluvions épaisses, formé sous l’Oligocéne, il y a 30 millions d’années ; et un sol calcaire fin avec de l’argile et une fine texture limoneuse, sur un lit de marnes blanches, formé à l’ère quaternaire, il y a environ cinq millions d’années.

Bien que nous ne soyons jamais surpris par l’éternelle capacité du Clos Marey-Monge à révéler toujours plus de ses secrets ; le fait d’entendre que ses sols sont si divers, et si vivants, nous fait apprécier le vignoble chaque jour un peu plus. Aujourd’hui, en 2017, après leur voyage de 150 millions d’années, les sols du Clos Marey-Monge ont une belle vie. Labourés par Mickey, notre cheval délicat mais robuste ; qui retourne les sols de chaque rangée d’un mètre de large dans tout le Clos avec beaucoup plus de facilité qu’un tracteur ; chaque sol, chaque terroir, suit un régime biodynamique sain sous l’œil affectueux de notre viticulteur, Emmanuel Sala.


Mickey le cheval : Les sols délicats de Simone sont délicatement retournés.

Related Stories

Passion

D’où vient mon vin ?

Le vin est bien plus qu’une simple boisson. C’est le fruit d’un terroir et d’un savoir-faire; le résultat d’une histoire et d’un système de valeurs.

Read More »
Chargement...
0
Produit Prix Qté

Your Bag is Empty

Commencez votre shopping

Sélectionnez votre cadeau !

Paiement en cours d'autorisation, merci de patienter...

Pour visiter le site du Château de Pommard, vous devez avoir au moins 21 ans.
En navigant sur notre site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et politique de confidentialité.

Enter address manually