Viticulture en Biodynamie

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email

Le propriétaire Michael Baum, le vinificateur Emmanuel Sala et le spécialiste agronomique Antoine Lepetit de la Bigne se sont fixé pour mission de protéger le Clos Marey-Monge pour les trois siècles à venir. Comment ? La viticulture en biodynamie. Voilà l’avenir.

Nous voulons permettre au plus grand des monopoles de Bourgogne de renouer avec ses racines historiques ; une époque où les moines bénédictins exploitaient les merveilles du Clos Marey-Monge avec rien de plus qu’un cheval et une houe. L’équipe de vinification a commencé à transformer notre Clos en un vignoble totalement biodynamique et durable. L’objectif étant de convertir le tout d’ici à 2019.

Pour aider à cette conversion (et pour s’assurer que tout soit parfaitement bien fait), Emmanuel Sala a sollicité la collaboration de la principale autorité en matière de viticulture en biodynamie en Bourgogne : Antoine Lepetit de la Bigne. Après avoir obtenu son Diplôme National d’œnologue et une Maîtrise en viticulture ; Antoine a travaillé pendant huit ans comme Directeur adjoint au Domaine Leflaive à Puligny-Montrachet. C’est un pionnier de la production viticole biodynamique depuis les années 1990.

Antoine s’est à présent spécialisé dans le conseil et encourage les vignerons de la Côte d’Or à la production biodynamique. Antoine a pour rôle de collaborer avec Emmanuel Sala et de s’assurer de la mise en œuvre des processus très stricts qui définissent la biodynamie ; c’est à dire les règles qui parlent aux vignerons de Bourgogne pour leur retour aux bases et une méthodologie entièrement naturelle. Comme nous l’a dit Antoine : « La vinification biodynamique améliorera l’expression et la profondeur du terroir du Clos Marey-Monge ; dans un contexte logique et écologique. En labourant et en entretenant ces sols extraordinaires avec notre savoir-faire technique des processus requis ; nous sommes convaincus que nous parviendrons à une conversion réussie à la biodynamie au Château de Pommard ».


Retour à nos racines : Antoine Lepetit de la Bigne nous en dit plus sur la biodynamie

« Les pratiques de la viticulture biodynamique sont davantage en harmonie avec les lois de la nature
et le raisin qui en résulte a un plus grand potentiel ».

Antoine Lepetit de la Bigne, Spécialiste en biodynamie

La conversion à la biodynamie du Clos Marey-Monge a débuté à l’été 2016. C’est alors que les sols sacrés de nos parcelles Simone et Chantrerie ont été confiés à Mickey ; un cheval de trait Auxois. C’est un cheval spécialisé dans les travaux agricoles. Il bine et laboure plus délicatement les terroirs délicats du vignoble que les célèbres tracteurs vignerons étroits de Bourgogne. Mais la viticulture biodynamique (développée pour la première fois dans les années 1920 par le philosophe autrichien Rudolf Steiner) repose sur bien plus que des sols à labourer.


Binage et labour : Mickey, le cheval Auxois, à l’œuvre dans le Clos Marey-Monge

Tout d’abord, toute utilisation de produits chimiques systémiques, tels que des engrais chimiques artificiels, des pesticides, des fongicides et des herbicides, est interdite. Nous n’utilisons que des pulvérisations à base de plantes dynamisées, conçues à partir d’eau de pluie et de matériaux naturels. Cette pulvérisation encourage une auto-défense supplémentaire de la vigne contre le mildiou et autres maladies. N’utiliser que des pulvérisations à base de plantes et des méthodes traditionnelles de compostage ; comme l’engrais de vache fermenté dans une corne de vache ; est préférable pour l’environnement, les vignes et les raisins, mais augmente les contraintes pour l’équipe viticole. Elle ne peut jamais prédire ce que la nature va lui réservez.


Sur le terrain Tout ce qui provient de la taille est utilisé pour notre compost biodynamique

Un respect studieux et stricte des quatre jours du calendrier lunaire — Feuille, fruit, fleur et racine — guide également notre travail dans les vignes. Selon le calendrier lunaire, les jours Fruits sont les jours les plus favorables pour déguster du vin. Nous ne faisons que ce que la lune nous dit de faire, et quand elle nous le dit. En adhérant à la mécanique de cette collaboration avec la nature, nous assurons la santé et la vitalité du Clos Marey-Monge pour de nombreuses générations à venir.


L’homme-lune : Emmanuel étudie son calendrier lunaire


Calendrier lunaire : En phase avec la lune, 2017

La viticulture biodynamique, tout en étant la meilleure façon de parvenir à la plus pure expression du millésime ainsi que des sols, des racines, des vignes, et des raisins du Clos Marey-Monge, produit également des vins plus savoureux. « Les vins issus de la biodynamie ont un meilleur goût. Vous pouvez apprécier dans chaque raisin la valorisation de la terre. J’en suis convaincu. » affirme Emmanuel, qui a également pratiqué la viticulture biodynamique lors de son précédent emploi au Domaine Josmeyer en Alsace.

 


L’avenir Antoine, Emmanuel et Samuel dans le Clos Marey-Monge, lors des vendanges 2016

Pour mener à bien, de façon optimale, la conversion complexe vers la production biodynamique, Antoine et Emmanuel comptent sur une compréhension partagée par tous au Château de leur responsabilité vis à vis du Clos Marey-Monge. « Ce projet est un projet exceptionnel pour le renforcement de l’esprit d’équipe, et celle-ci se doit donc d’être immédiatement réactive pour l’ouverture de ce nouveau chapitre dans l’histoire déjà remarquable du Clos. La vinification biodynamique correspond à ma perception de ce que le vin peut réellement accomplir. Cela m’incite à écouter la nature, à comprendre parfaitement notre terroir et les vignes, et à retransmettre cette sensibilité à travers nos vins. Lorsque j’ai vu le mur et le Clos du Château de Pommard, j’ai été immédiatement convaincu que la biodynamie était possible ici. Nous sommes tous impatients de commencer à produire des vins biodynamiques, vraiment exceptionnels, dans un proche avenir. » nous dit Emmanuel.

Antoine et Emmanuel pensent que notre premier millésime organique sera disponible en 2022.

Aucune inquiétude, nous vous préviendrons dès qu’il sera prêt …

 


Clos Marey-Monge : 20 hectares – En totale biodynamie dès 2019

Related Stories

Passion

D’où vient mon vin ?

Le vin est bien plus qu’une simple boisson. C’est le fruit d’un terroir et d’un savoir-faire; le résultat d’une histoire et d’un système de valeurs.

Read More »
Chargement...
0
Produit Prix Qté

Your Bag is Empty

Commencez votre shopping

Sélectionnez votre cadeau !

Paiement en cours d'autorisation, merci de patienter...

Pour visiter le site du Château de Pommard, vous devez avoir au moins 21 ans.
En navigant sur notre site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et politique de confidentialité.

Enter address manually