Simone


L’engagement au service de notre passion

Qui est Simone ?

Issue d’une unique parcelle de 0,48 hectares nichée aux pieds du Château de Pommard, Simone concentre l’essence du Clos Marey-Monge. L’origine de son nom, elle, reste nimbée de mystère. Les meilleurs millésimes, 1800 bouteilles de ce vin intense, complexe et charnu sortent de nos chais. Une cuvée d’exception, disponible sur allocation exclusivement.

Le Grand Terroir

La qualité des vins rouges est étroitement liée à celle des surfaces internes des argiles contenues dans les sols : plus elles sont élevées, plus un vignoble est apte à produire de grandes cuvées. En 2009, Claude et Lydia Bourguignon, ingénieurs agronomes et fondateurs du Laboratoire d’Analyses Microbiologiques des Sols (LAMS) analysent les terroirs du Clos Marey-Monge. Ce qu’ils découvrent dans Simone dépasse toutes leurs attentes. Avec une surface interne supérieure à 730 m2/g, la parcelle s’approche du record international, à l’instar des grands crus de la Côte de Nuits.
Au delà de ses qualités intrinsèques, Simone symbolise notre engagement au service des vignes, du Clos Marey-Monge et de la Nature. C’est ici que nous avons débuté la conversion de notre vignoble à la biodynamie en 2016. Ici que nous avons réintroduit les chevaux de trait et les solutions naturelles. Ici que les vignes ont retrouvé une seconde jeunesse, pour donner des vins plus vifs et expressifs que jamais. C’est cet engagement qui nous porte saison après saison, quoiqu’il advienne.

Avant-gardiste & éternelle

Pourquoi forcer la nature? Nous sommes convaincus que Simone n’a pas besoin de nous pour se révéler. Pendant la fermentation, nous laissons les tanins s’extraire d’eux-mêmes, en intervenant aussi peu que possible. Nous obtenons ainsi un vin parfaitement équilibré, aux arômes de pivoine, de fruits rouges et d’épices douces, prêt à évoluer pendant les deux prochaines décennies. Toute l’âme de notre domaine se révèle dans ce pinot noir riche et concentré.

Nos Millésimes de Simone

Simone 2013

$

Une élégance infinie et intemporelle

Pouvant à peine se contenir dans sa robe élégante, Simone 2013 enveloppe les sens de tous ceux qui souhaitent connaître ses secrets. Des courbes rubis foncé et un éclat violet séducteur sur les bords du verre qui dévoilent de fines jambes. Simone 2013 est aussi délicieuse qu’elle en a l’air. Son odeur est enivrante avec de généreuses expressions de rose et de pivoine qui dévoilent ensuite de fabuleux arômes de cerise et de mûre sur la langue. Délicates, éclatantes et délicieuses, l’acidité et la structure aromatique riche de Simone 2013 complètent à merveille ses tanins extraordinairement doux. Avec sa finale iodée qui reste en bouche et une subtile caresse de salinité qui continue de résonner après la dernière goutte, ce vin exceptionnellement fin est un millésime très prisé et recherché. Comme tous les millésimes de Simone, 2013 mérite de vieillir pendant des années et d’être partagé avec ceux qui sont suffisamment patients pour rechercher sa vraie valeur.

Objets trouvés

Marqué par un petit rendement et des arômes riches, le millésime 2012 laisse place à une année 2013 où l’hégémonie de la Terre Mère sur les vignerons et les vignobles de Bourgogne est de nouveau évidente. Le bourgeonnement, qui eut lieu en juin, fut tardif, suite à un printemps froid et pluvieux. En juin, les pluies retardèrent la floraison et posèrent un risque accru de fléau. Pommard, ainsi que les appellations environnantes comme Volnay, Beaune et Savigny-lès-Beaune, durent faire face à une tempête de grêle presque fatale, identique, en puissance, à celle de 2012. Le Clos Marey-Monge perdit 50 % de sa récolte et nous n’avons pas dormi sur nos deux oreilles en juin. En juillet et août, le temps fut de nouveau clément. La chaleur et les rayons du soleil enveloppèrent les vignes qui arrivèrent à maturation fin septembre. Les vendanges de Simone commencèrent autour du 23 septembre. Le 2 octobre, les vendanges étaient terminées au Clos Marey-Monge. Les conditions météorologiques instables de l’année se firent de nouveau sentir avec des tempêtes dans tous les vignobles de la région les 5 et 6 octobre. Heureusement, quelques jours trop tard pour provoquer plus de dégâts au niveau du rendement total.

Simone 2014

$

Indéniablement élégante

Derrière sa robe rubis, Simone révèle un nez net et intense dominé par les fleurs. Les notes de pivoine sont doublées d’arômes de fruits rouges, d’épices douces et de cèdre. La bouche est fraîche ; les tanins sont fondus, parfaitement intégrés, pour donner un corps structuré et laisser une sensation veloutée sur le palais. A la fois complexe, élégante, intense et soyeuse, Simone 2014 additionne les superlatifs, et continuera de le faire pendant de nombreuses années.

Imprévisible et inattendue

De la taille de la vigne au labour des sols en passant par les solutions utilisées pour lutter contre les insectes et les maladies, nous disposons de nombreux moyens pour aider la Nature à faire son oeuvre. Il reste toutefois un paramètre sur lequel nous n’avons aucune prise : les conditions météorologiques. Marqué par un printemps chaud et sec, 2014 s’annonce sous les meilleurs auspices. Les premiers bourgeons sont précoces, tout comme la floraison qui commence dès le début du mois de juin. Difficile alors d’imaginer qu’un orage de grêle particulièrement intense allait s’abattre sur Pommard le 28 juin, annonçant un été frais et humide. Il faut attendre mi-août pour que le soleil s’invite de nouveau en Bourgogne, juste à temps pour permettre aux raisins de mûrir de façon optimale. En septembre, le vent du nord renforce les effets du soleil pour donner des grappes prêtes à être cueillies. Quelques jours plus tard, les vendanges débutent sous un ciel clair et dégagé. Simone est la première à être récoltée. Imprévisible et inattendue, la météo de 2014 nous a permis d’obtenir des raisins concentrés aux arômes de fleurs et à l’acidité marquée. Un millésime indéniablement complexe et soyeux, qui évoluera avec élégance pendant deux décennies.

Simone 2015

$

Aérienne et concentrée

Fruitée et fleurie. Toastée et épicée. Aérienne et concentrée. Appréciable dès aujourd’hui et taillée pour la garde. Simone 2015 affiche fièrement les différentes facettes de sa personnalité. Son nez est marqué par les arômes de petits fruits noirs, de réglisse, de vanille et de pain grillé, tandis que sa bouche révèle des notes de pivoine, de fruits rouges, d’orange confite et de cannelle. La fin de bouche est particulièrement longue, à la fois riche et délicate. Si le profil aromatique de Simone 2015 est voué à évoluer avec le temps, son élégance et son raffinement, elles, resteront intactes.

Une année solaire

Mercredi 2 septembre 2015. Panier sur le dos, les vendangeurs arpentent Simone avec la plus grande attention. Depuis quelques heures, les cliquetis des sécateurs résonnent dans la plus petite parcelle du Clos Marey-Monge. De mémoire de bourguignon, les vendanges ont rarement débuté aussi tôt. Précoces, les raisins sont pourtant plus gorgés d’arômes et de sucre que jamais. Pour le comprendre, il faut revenir sur la météo qui a bercé les vignes tout au long de l’été. Les premières fleurs font leur apparition dès le début du mois de juin sous l’effet de la chaleur. Pendant près de huit semaines, le thermomètre flirte avec les 40 degrés, provoquant la véraison dès la mi-juillet. Août marque l’arrivée de températures plus fraîches et d’averses salvatrices, permettant aux raisins de développer l’acidité nécessaire à l’équilibre des vins. Intense et subtile, Simone 2015 s’impose comme l’expression ultime du pinot noir lors d’une année solaire.

Simone 2016

$

Un millésime vibrant

Complexe et élégante, Simone 2016 dévoile un nez parfumé marqué par les arômes de fruits noirs, de baies de sureau et de rose fraîche, doublées de notes de poivre noir. La bouche révèle toute la fraîcheur du millésime. L’attaque est énergique ; les tanins ont une trame serrée tout en restant soyeux. Avec sa finale légèrement mentholée, Simone est un vin rouge à la fois profond et aérien qui vibre jusqu’à la dernière note. Toute l’âme de notre domaine se révèle dans ce pinot noir riche et concentré.

Un premier pas vers la biodynamie

2016 fut marqué par la lutte contre les éléments, mettant notre engagement à l’épreuve. Le Clos a été touché par un gel dévastateur, emportant avec lui la moitié des bourgeons, avant que la pluie et l’humidité n’entraînent une épidémie de mildiou. Au milieu de ce chaos, Simone fut miraculeusement épargnée. Grâce à la surface interne élevée de ses argiles, notre terroir iconique place très facilement la vigne en léger stress hydrique. Ce phénomène, qui agit comme un régulateur au niveau de l’hygrométrie, permet aux ceps de résister aux caprices de la nature et de produire des raisins charnus et concentrés, aux peaux chargées de couleur et de tanins. Malgré les challenges, Simone 2016 se révèle plus élégante et profonde que jamais. Le millésime marque aussi notre première année de conversion à la biodynamie. Débarrassé des effets négatifs des intrants chimiques, notre vin est plus vibrant, plus énergique. Avec ses tanins soyeux, ses notes minérales salivantes et sa bouche à la fois subtile et intense, Simone 2016 s’impose comme une main de fer dans un gant de velours.

boat_icon

Nous expédions ce vin à l'étranger. Consultez votre conseiller en vin.

Demandez conseil à un conseiller en vin

Similaires à Simone

Vivant

Clos Marey-Monge