Comment conserver votre vin?


Nous vinifions nos cuvées pour que vous puissiez les apprécier dès maintenant. Mais saviez-vous que nos vins sont avant tout bâtis pour la garde? La plupart de nos vins blancs peuvent être conservés pendant 15 ans. Notre Corton-Charlemagne affiche même un potentiel de garde de 20 à 30 ans, selon les millésimes. Nos vins rouges, quant à eux, peuvent évoluer pendant trois décennies avant d’être dégustés… à condition de respecter quelques principes essentiels.

Faites place nette

Des bouteilles poussiéreuses, liées entre elles par un réseau de toiles d’araignées… Les idées reçues ont la vie dure. Pour permettre à vos vins de vieillir dans les meilleures conditions, votre cave souterraine doit être impeccable. S’il protège d’une oxydation brutale, le bouchon en liège n’en reste pas moins poreux. Les odeurs nauséabondes qui pourraient se propager dans une cave mal entretenue risqueraient alors de contaminer le vin et d’altérer définitivement ses arômes. On y pense peu, mais les cartons de bouteilles sont sujets aux moisissures. Jetez-les, et installez vos flacons sur des clayettes, conçues pour optimiser leur rangement. Ces socles en bois ou en métal permettent également de garder le vin à l’horizontale, maintenant un contact permanent entre le liège et le liquide. Le bouchon évite ainsi de se dessécher et de laisser l’air pénétrer dans la bouteille, ce qui oxyderait le vin. Profitez-en également pour déplacer les pots de peinture ou les solvants que vous gardez dans cette pièce. Ils sont toxiques, et pourraient eux aussi dégrader le vin.

Plongez vos bouteilles dans l’obscurité

Ce n’est pas un un hasard si le vin est traditionnellement élevé dans des caves souterraines privées de fenêtres, là où l’obscurité règne en maître : la lumière est l’un des pires ennemis du vin. Les rayons, qu’ils proviennent du soleil ou d’un éclairage artificiel, peuvent altérer ses arômes. Au fil du temps, les notes de fruits disparaissent au profit d’un “goût de lumière” caractérisé par des arômes de poussière, de poireau et d’oignon aussi désagréable au nez qu’en bouche. Les vins blancs et les rosés y sont les plus sensibles, en particulier lorsque leur bouteille est en verre blanc. Dans votre cave souterraine, préférez les LED et les ampoules basse consommation aux néons fluorescents. Moins agressives, elles ont un rayonnement réduit et dégagent moins de chaleur. Veillez enfin à les installer de façon à ce qu’elles éclairent vos vins indirectement.

Maintenez une température stable et un taux d’humidité élevé

La température de votre cave est un paramètre déterminant dans la garde de vos vins. Trop froide, ils ne s’ouvriront pas. Trop chaude, ils vieilliront prématurément. La température de stockage idéale se situe entre 11 et 14°C. Elle doit être constante, les variations trop brusques ayant elles aussi un effet négatif. Le taux d’humidité, lui, doit être compris entre 70 et 80%. Si l’air est trop sec, le bouchon de liège a tendance à se rétracter. Il ne joue plus son rôle de barrière étanche, et laisse passer l’air dans la bouteille. Le vin risque alors de s’oxyder. Après quelques temps, il perdra de son intensité et vieillira prématurément. Attention toutefois à ne pas tomber dans l’extrême inverse : une cave trop humide peut provoquer des moisissures, qui sont elles aussi susceptibles de détériorer le vin. Quelques astuces existent pour obtenir un taux d’humidité idéal. Si votre cave est trop sèche, n’hésitez pas à y placer un humidificateur ; si elle est trop humide, un ventilateur permettra de l’assécher légèrement.

Evitez la cuisine

Vous n’avez pas de cave souterraine? L’idée la plus spontanée est sans doute de conserver vos bouteilles dans votre cuisine. Erreur! Entre le réfrigérateur et le four, c’est la pièce qui subit les plus grande fluctuations de température dans une maison. Les appareils électroménagers sont également réputés pour leurs micro vibrations. Bien qu’elles semblent imperceptibles, celles-ci tendent à remuer le vin de façon continue, hypothéquant ainsi son potentiel de garde. Mieux vaut ranger vos bouteilles dans une chambre, à l’abri de la lumière et aussi loin que possible du radiateur – toujours horizontalement. L’alternative la plus sûre reste toutefois d’investir dans une cave électrique, en particulier si vous comptez laisser vos vins évoluer pendant quelques années avant de les déguster.

 

A l’abri de la lumière et de la chaleur, dans une pièce humide et peu exposée aux vibrations, votre vin a toutes les chances d’évoluer dans les meilleures conditions. Le moment est venu de le déguster? Pensez à le sortir plusieurs heures avant de le servir, et portez-le à la température idéale.

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire



Autres articles disponibles

Dans les coulisses du WSET niveau 2

Dans l’imaginaire collectif, travailler au Château de Pommard fait de…

11 Raisons de Venir en Bourgogne en Juillet

L’été, les fortes températures et le ciel bleu arrivent à…

Sept Raisons Qui Vont Vous Faire Adorer le Vin Blanc cet Été

À l’occasion de la journée du Chardonnay, Chardonnay Day, le…