Les Sept Vins de Noël… avec Loïc et Simon

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur email

La saison des fêtes approche à grands pas et Noël frappe à la porte. Il est temps de commencer vos préparatifs gourmands avant que les magasins soient totalement dépouillés surtout quand il s’agit de bon vin. Au Château de Pommard, nous avons une règle d’or : dès que le sapin de Noël est dressé, les commandes de vins pour les fêtes de Noël sont passées auprès du producteur ou du domaine de notre choix. 

À l’approche de la période la plus extraordinaire de l’année, et alors qu’il ne vous reste plus que quelques jours pour commander votre vin pour Noël, nos conseillers en vins et chers amis bourguignons, Loïc Lamy et Simon Mahieu, ont fait une pause dans leur agenda chargé d’Expériences de Dégustation, et pris le temps de vous recommander leurs Sept Vins de Noël 2017. Conseils d’experts, naturellement ! Simon et Loïc, deux professionnels du vin formés par le WSET, connaissent non seulement le monde du vin sur le bout des doigts, mais adorent aussi pouvoir partager leurs connaissances avec d’autres amateurs et passionnés de vin.

Dotés de sens — et notamment d’un palais — hautement aiguisés, Simon et Loïc sont des spécialistes des accords mets et vins : nous leur avons donc demandé ce qu’ils avaient prévu de servir à leurs proches pour accompagner le réveillon de Noël.

Attention : lecture très, très appétissante !

Les Sept Vins de Noël

Les Sept Vins de Noël : choisis avec soin et expertise pour sublimer vos repas de fêtes       

1. Un apéritif hors du commun :
Chassagne-Montrachet Premier Cru 2013

« Un bouquet superbe et un très bel équilibre »

Simon : « Le vin idéal pour inaugurer vos festivités entre amis ou en famille reste indéniablement le Chardonnay. Et ce Chassagne-Montrachet Premier Cru 2013 est absolument exquis. Issu de l’assemblage de “Clos Saint-Jean” et “Les Macherelles”, deux parcelles situées à Chassagne-Montrachet, une appellation classique très réputée pour ses Chardonnay, ce Premier Cru présente un superbe bouquet de fleurs blanches et de fruits exotiques, avec une finale fraîche qui persiste très longtemps en bouche. Il possède par ailleurs un équilibre et une complexité magnifiques. Je fais le serment qu’avec ce vin, vous débuterez avec style n’importe quelle fête ! »

Plus de conseils et d’accords mets et vins ici.

Les Sept Vins de Noël

Chardonnay de Noël : Chassagne-Montrachet 2013, Ladoix “Les Gréchons” 2013 et Meursault 2013

2. En Entrée :
Ladoix “Les Gréchons” Premier Cru 2013

« Il a tout ce qu’il faut. »

Loïc : « Ça y est : toute la famille est réunie autour de la table de Noël — le moment est venu de passer à table. Et le vin qui va parfaitement refléter ce moment magique, c’est le Ladoix Premier Cru “Les Gréchons” 2013. Il a tout ce qu’il faut : des notes beurrées et minérales en attaque, une finale saline… Originaire de la célèbre Montagne de Corton, ce premier cru “Les Gréchons” est devenu l’un des favoris incontestés des amateurs de vin, et compte parmi les best-sellers indétrônables du Château de Pommard. Pendant nos Expériences de Dégustation, ce Ladoix remporte souvent tous les suffrages. Avec lui, il n’y a jamais de mauvaises surprises. En entrée, je recommande fortement le saumon fumé : la texture beurrée du vin répond favorablement aux “bonnes graisses” contenues dans la chair de ce poisson noble. C’est tout simplement délicieux. »

Plus de conseils et d’accords mets et vins ici.

Les Sept Vins de Noël 
Nos deux experts du jour : Simon Mahieu and Loïc Lamy 

 3. Point Culminant :
Échezeaux Grand Cru 2014

« Un vin mythique pour un moment magique. »

Simon : « Le plat principal, pièce maîtresse de tout repas de Noël, est très régulièrement la dinde rôtie, farcie à la sauge et à l’oignon, ou une déclinaison semblable. Le vin idéal pour accompagner ce type de plat est un Échezeaux Grand Cru 2014. Ce vin mythique de la Côte de Nuits provient de parcelles avoisinant la si célèbre Romanée-Conti et notre cher Clos de Vougeot. Situé en surplomb du village de Flagey-Échezeaux, c’est ce célèbre Grand Cru qui est responsable de la division des vignobles légendaires de Vougeot et de Vosne-Romanée. Échezeaux est composé en grande partie de marnes bajociennes graveleuses, qui créent un véritable kaléidoscope de sols de couleurs différentes, semblable à celui du terroir de Simone dans notre Clos Marey-Monge. Les Grands Crus qui proviennent de ces parcelles sont réputés pour leurs tanins très élégants, leur texture suave et délicate et leur grande finesse. Même si la dinde sort du four un peu trop cuite, ne vous inquiétez pas : avec un Échezeaux Grand Cru 2014, tout ira bien… »

Plus de conseils et d’accords mets et vins ici.

Grand Cru Échezeaux

Échezeaux Grand Cru : Déclencheur de conversations

4. Un Second Rôle Sous Contrôle :
Clos Marey-Monge Monopole 2012

« C’est le moment de boire le 2012, il est à parfaite maturité pour les fêtes de cette fin d’année. »

Loïc : : « Le plus puissant Pinot Noir du Clos Marey-Monge est, bien sûr, le Clos Marey-Monge Monopole, et le millésime 2012 est arrivé à maturité idéale pour les fêtes de cette fin d’année. Ce vin magnifique possède un bouquet remarquable où se mêlent des arômes de fruits noirs, de gibier, de sous-bois, de caramel, de pivoine, de pavot et de rose séchée. Pour y déceler tout cela, il suffit d’affûter un peu son odorat ! La longue finale, aussi épicée que minérale, est extrêmement appétissante. Le Clos Marey-Monge Monopole 2012 accompagne idéalement les viandes rouges, mais cette année, je vais le marier à un mets très simple de la gastronomie française, qui est également un des favoris de ma famille : j’ai nommé les feuilletés saucisse sans lesquels, chez nous, aucune table de Noël ne serait complète ! La touche épicée-sucrée du Clos Marey-Monge Monopole 2012 complète à merveille la salinité de la saucisse et du bacon, surtout lorsqu’elle est accompagnée d’une bonne cuillérée de moutarde de Dijon ! »

Plus de conseils et d’accords mets et vins ici.

Noël

Paroles d’experts : Simon et Loïc discutent de leurs accords mets et vins de Noël

5. Opulent :
Clos Marey-Monge Monopole 2008

« Un millésime classique, qui remporte un énorme succès »

Simon : « Le Clos Marey-Monge Monopole 2008, un véritable collector, remporte un énorme succès — il exprime parfaitement la “patte” d’Emmanuel Sala, dont 2008 fut l’un des premiers millésimes d’Emmanuel au Château de Pommard. Pour les fêtes de fin d’année, et notamment pour ceux qui aiment la viande moelleuse, juteuse et sucrée, ce 2008 s’accordera parfaitement avec le “jambon glacé” des Noëls américains, cuit dans un mélange de sirop d’érable, de confiture d’abricot et de sucre avec une bonne dose de clous de girofle. La cuisson longue du jambon (sept heures minimum) répondra délicieusement aux tanins déjà évolués du vin et réveillera ses notes de truffe. Vin complexe et élégant, le Clos Marey-Monopole 2008 fera avec grâce la passerelle entre plat principal et le dessert. »

Plus de conseils et d’accords mets et vins ici.

Noël

Le Must Have de Noël : Noël ne serait pas vraiment Noël sans un Clos Marey-Monge Monopole

6. Place aux douceurs :
Meursault 2013

« Avec les Bourgogne, on peut revenir au blanc après avoir bu du rouge. »

Loic : « Pour beaucoup de gens, Noël est indissociable des fruits confits. Pour moi l’un ne va pas sans l’autre ! Pour mettre en valeur leur richesse, leur onctuosité et leur douceur, je vous recommande un Meursault 2013 : issu de la parcelle des “Vireuils”, sur les hauteurs du coteau de Meursault, ce pur Chardonnay fera merveille avec son fruit et sa rondeur, ses arômes de pêche blanche, d’ananas, d’amande grillée et de vanille bourbon. Les Grands Blancs de Bourgogne possèdent une intensité aromatique qui leur permet d’être dégustés après des vins rouges : n’hésitez pas à faire l’expérience chez vous ! Vous m’en donnerez des nouvelles ! »

Plus de conseils et d’accords mets et vins ici.

Noël

A portée de main : Le Meursault est un des favoris du Château de Pommard.

7. Pure Gourmandise :
Vivant Micault 2014

Simon : « Pour clore en beauté le repas de Noël, il reste une gourmandise à déguster… à condition d’avoir encore un peu de place : les chocolats de Noël. Pas facile à accompagner ! C’est là que Vivant Micault 2014 entre en scène : avec ses notes de petits fruits croquants (cerise rouge, mûre, framboise), sa complexité et sa fraîcheur, il se mariera en grande pompe avec leurs saveurs fruitées-chocolatées de vos friandises de fin de repas. »

Plus de conseils et d’accords mets et vins ici.

Noël

Vivant Micault 2104 : un vin frais et fruité, issu de vignes d’une trentaine d’années

Un duo de choc qui fait la paire : Loïc Lamy et Simon Mahieu devant le Château Vivant Micault

Les Sept VIns de Noël

Le Pinot Noir dans sa perfection : Échezeaux 2014, Clos Marey-Monge Monopole 2008 et 2012, et Vivant Micault 2014

Related Stories

Chargement...
0
Produit Prix Qté

Your Bag is Empty

Commencez votre shopping

Sélectionnez votre cadeau !

Paiement en cours d'autorisation, merci de patienter...

Pour visiter le site du Château de Pommard, vous devez avoir au moins 21 ans.
En navigant sur notre site, vous acceptez nos conditions d'utilisation et politique de confidentialité.

Enter address manually